7 niveaux de sécurité

Détruire les données conformément à la norme : DIN 66399 (ISO/IEC 21964)

La norme DIN 66399 (ISO/IEC 21964) définit sept niveaux de sécurité pour différentes classifications de matériel. Concernant les niveaux de sécurité, les distinctions se font au niveau des surfaces de particules et du potentiel de reconstitution.

Découvrez quel destructeur de documents Dahle choisir en fonction de vos besoins de sécurité.

  • Coupe en bandelettes (largeur de bandelettes 6 mm maxi.)

    Recommandée p. ex. pour les supports contenant des
    données internes devant être rendues illisibles

    Coupe en bandelettes (largeur de bandelettes 4 mm maxi.)

    Recommandée p. ex. pour les supports contenant des
    données internes devant être rendues illisibles

  • Coupe en bandelettes et croisée en particules (surface des
    particules 320 mm² maxi.)

    Recommandée p. ex. pour les supports contenant des
    données sensibles, confidentielles et personnelles

    Coupe croisée en particules (surface des particules 160 mm² maxi.)

    Recommandée p. ex. pour les supports contenant des
    données particulièrement sensibles et confidentielles

  • Coupe croisée en particules (surface des particules 30 mm² maxi.)

    Recommandée p. ex. pour les supports
    contenant des données top secrètes

    Coupe croisée en particules (surface des particules 10 mm² maxi.)

    Recommandée p. ex. pour des supports contenant des données top
    secrètes impliquant le respect de mesures de sécurité exceptionnellement élevées

  • Coupe croisée en particules (surface des particules 5 mm² maxi.)

    Recommandée pour des supports contenant des données
    strictement top secrètes impliquant le respect de mesures de sécurité maximales

6 classifications des matériaux

6 classifications des matériaux

Pour détruire parfaitement les données quel que soit le support

Les destructeurs de documents Dahle ont été optimisés pour détruire les différents matériaux. Qu'il s'agisse d'une destruction classique des données sur papier ou d'une destruction des données numériques : vous pouvez être sûr(e) de vous avec les destructeurs de documents Dahle !

  • P - Présentation de l'information grandeur nature, p. ex. papier, films, imprimés.
  • F - Présentation de l'information de taille réduite, p. ex. microfilms, transparents.
  • O - Présentation de l'information sur supports de données optiques, p. ex. CD/DVD.
  • T - Présentation de l'information sur supports de données magnétiques, p. ex. cartes ID.
  • H - Présentation de l'information sur disques durs avec supports de données magnétiques.
  • E - Présentation de l'information sur des supports de données électroniques, par ex. sur des cartes à puce

Venez découvrir comment les destructeurs de documents Dahle détruisent efficacement et sûrement toutes sortes de données et choisissez le destructeur de documents parfaitement adapté à vos besoins parmi notre vaste gamme d'appareils.

Voir le configurateur de destructeurs de documents

Les 3 classes de protection

Ce sont les classes de protection qui déterminent le degré de destruction des données. La norme DIN 66399 (ISO/IEC 21964) définit 3 classes de protection, qui elles-mêmes déterminent le besoin de protection des données. Les classes de protection sont quant à elles associées à des niveaux de sécurité. Chacun des sept niveaux de sécurité désigne une taille

de copeaux de papier, résultat du déchiquetage d’une feuille DIN A4 à l’aide d’un destructeur de documents. Plus le nombre de copeaux est élevé, plus le niveau de sécurité est grand, car les informations imprimées ne peuvent plus être déchiffrées.

Classe de protection 1

La protection des données sensibles est indispensable au bon fonctionnement d’une entreprise. Tous les jours, un grand nombre de données confidentielles et personnelles sont traitées, au format numérique ou papier.

La modernisation du droit applicable à la protection des données et son harmonisation à l’échelle de toute l’Europe sont également l’objectif du Règlement général sur la protection des données (RGPD), entré en vigueur le 25 mai 2018. Le champ d’application de nombreuses réglementations de la loi fédérale allemande sur la protection des données jusqu’ici en vigueur s’en trouve ainsi élargi et renforcé. Nous avons récapitulé pour vous les principales modifications apportées sur le sujet.

Classe de protection 2 – Besoin de protection élevé pour les données confidentielles

La classe de protection 2 concerne les données confidentielles, limitées à un petit cercle de personnes. La transmission non autorisée aurait des répercussions considérables pour l’entreprise et pourrait enfreindre des obligations contractuelles ou des lois. La protection des données personnelles doit répondre à des exigences élevées. Les données de la classe de protection 2 doivent être détruites à l’aide d’un destructeur de documents associé à un niveau de sécurité compris entre 3 et 5. Exemples pour des données de classe de protection 2 : Données personnelles et financières

Classe de protection 3 – Besoin de protection très élevé pour les données particulièrement top secrètes

Des données de la classe de protection 3 insuffisamment protégées peuvent présenter un risque pour la vie, la santé ou la liberté d’un individu. Les données sont considérées comme particulièrement confidentielles ou top secrètes et ne peuvent être utilisées que par un cercle très restreint de personnes. La protection des données personnelles doit dans ce cas être absolument garantie. Les données de la classe de protection 3 doivent être déchiquetées selon un degré de destruction particulièrement élevé, avec un destructeur de documents associé à un niveau de sécurité compris entre 4 et 7.

  • Recommandé, par exemple, pour des supports de données avec des données générales devant être rendues illisibles
  • Surface des particules de matériel max. 2000 mm² ou largeur de bande max. 12 mm, longueur de bande illimitée
  • Reconstitution de données détruites sans aide et connaissance particulière, cependant avec possibilité d'y passer beaucoup de temps
  • Recommandé, par exemple, pour des supports de données avec des données internes devant être rendues illisibles
  • Surface des particules de matériel max. 800 mm² ou largeur de bande max. 6 mm, longueur de bande illimitée
  • Reconstitution de données détruites avec des aides et uniquement possible avec beaucoup de temps passé
  • Recommandé, par exemple, pour des supports de données avec des données sensibles, confidentielles et relatives à la personne
  • Surface des particules de matériel max. 320 mm² ou largeur de bande max. 2 mm, longueur de bande illimitée
  • Reconstitution de données détruites uniquement possible avec une dépense considérable
  • Recommandé par ex. pour les supports de données contenant des informations particulièrement sensibles, confidentielles et relatives aux personnes
  • Surface des particules de matériel max. 160 mm² et pour particules régulières : largeur de bande max. 6 mm
  • Reconstitution de données détruites uniquement possible en utilisant des équipements non courants dans le commerce respectivement avec des constructions spéciales
  • Recommandé, par exemple, pour des supports de données avec des données à tenir secrètes
  • Surface des particules de matériel max. 30 mm² et pour particules régulières : largeur de bande max. 2 mm
  • Reconstitution de données détruites invraisemblable selon l'état de la technique actuelle
  • Recommandé, par exemple, pour des supports de données avec des données à tenir secrètes lorsqu'il faut respecter des précautions de sécurité exceptionnellement élevées
  • Surface des particules de matériel max. 10 mm² et pour particules régulières : largeur de bande max. 1 mm
  • Reconstitution de données détruites impossible selon l'état de la technique actuelle
  • Recommandé, par exemple, pour des supports de données avec des données à tenir strictement secrètes lorsqu'il faut respecter des précautions de sécurité les plus élevées
  • Surface des particules de matériel max. 5 mm² et pour particules régulières : largeur de bande max. 1 mm
  • Reconstitution de données détruites impossible selon l'état des connaissances et de la technique actuelle